Les Jours Solos #3 A ceux qui nous ont offensés

Il était une fois dans la cam­pagne nor­mande un petit garçon qui lisait Astrapi, qui croy­ait naïve­ment que le Petit Jésus entendait ses prières et qui se pré­parait à entr­er en six­ième. Il était une fois une grand-mère douce et pieuse qui éle­vait seule le gen­til petit garçon, et qui lisait des psaumes au coin du feu. Mais cette enfance insou­ciante n’est qu’une illu­sion, un prélude à la vraie vie, « la lente et patiente fab­ri­ca­tion d’une proie pour le Col­lège de Buchy. Trente ans plus tard, à la faveur d’un évène­ment anodin (dont la révéla­tion con­stitue l’impressionnant retourne­ment final du réc­it) le petit garçon devenu adulte revit ses années de col­lège, passées sous les coups et les crachats, en un mono­logue glaçant d’humour noir. Adap­tant pour la pre­mière fois à la scène le roman de Jérémie Lefeb­vre, la com­pag­nie Grand Bou­can nous cisèle un bijou de féroc­ité déli­rante.

L’enfant devenu adulte retrace son chemin de croix et une fureur ven­ger­esse ani­me l’écriture : il n’a oublié aucun nom, aucune saloperie. Au fond de cette noirceur, il y a des moments très drôles. Ce que dénonce ce texte poignant jusqu’au malaise, c’est une réal­ité, le har­cèle­ment sco­laire, vécue chaque jour par des mil­liers d’enfants. Jusqu’à en mourir par­fois.” Libéra­tion

D’après le Col­lège de Buchy de Jérémie Lefeb­vre (édi­tions Luna­tique). Mise en scène de Bruno Tuch­sz­er et Carine Bouquil­lon, avec Bruno Tuch­sz­er. Créa­tion tech­nique Marc Weugue.

Same­di 27  jan­vi­er 2018 à 20h30
Majes­tic Théâtre, rue du 8 mai 45 – Carvin
Tar­ifs : 7€, 4€ et gra­tu­it — 16 ans.
Rens./résa : 03.21.74.52.42

A par­tir de 14 ans. Durée 1h20.

Avec le sou­tien de la Région Hauts-de-France, du Départe­ment du Pas-de-Calais, de la MEL et de la Ville de Lille. Rési­dences de créa­tion : Mai­son Folie de Lille-Moulins, Mai­son Folie de Lomme-Beaulieu, La Gare-Médiathèque de Méri­court, Théâtre Massenet, Espace Nel­son Man­dela-La Chapelle d’Armentières, L’Ecole Buis­son­nière de Mon­tigny en Gohelle.